Vous êtes ici : Accueil Maison / maisons / maison de la santé / asthme dans les maisons

maison de la sécurité


maison de l'énergie


maison du bien-être


maison de la géobiologie

maison personnes agées


maison des malfaçons


maison de la santé


maison de la législation


maison des artisans


boutique

Boutique SanteMaison

asthme dans les maisons


acarien

Prévenir l’asthme

Faites un test par an  cliquez ici

Appellez un expert cliquez ici

 


Le Physique des acariens

Les acariens, sont cousins de la famille des arachnides (araignées)
Ils sont invisibles à l'oeilnu.
Ils ont 4 pattes, munies  segment de poils et de griffes
Ils mesurent de 0.2 à 0.4 mm .
Leur durée de vie est de  2 à 3 mois ils se reproduisent très
rapidement lorsqu'ils trouvent des conditions favorables d'hygrométrie
comprise entre 65 et 80% et une température comprise entre 20 et 30
degrés.

Où vivent les acariens ?

Il existe environ plus de 50000 variétés d'acariens, les plus répandues dans la poussière de maisonsont les dermatophagoides pteronissimus et Euroglyphus et  dermatophagoides farine , pratiquement absents
à partir de 1800 mètres. Les acariens se développent à l'intérieur des habitations.

les maisons,même les plus propres, abritent des acariens. On les retrouve dans la literie,les rideaux, les peluches, les canapés, les tapis, les moquettes.

On trouveégalement des acariens dans des granges, des étables greniers et entrepôts. Cesacariens de stockage, contrairement aux acariens domestiques présents dans lapoussière de maison, se nourrissent de farine, de grains ou de flocons de céréales.

• L'acarus Siro se retrouve dans la croûte de certains fromages.

• Ces acariens provoquent les mêmes types de manifestations que les acariens domestiques.

Leur mode de vie

Ils se nourrissent de squames de peau humaines, débris de peau, de cheveux et d'ongles.
Un gramme de poussière peutcontenir de 2000 à 10 000 acariens. Leur présence ne signifie pas forcément que l'habitation est mal entretenue.
Un matelas peut contenir 2 millions d'acariens
4000 acariens peuvent se retrouver sous chaque pas.
Ils se nourrissent des cinquante millions de squames cutanées que nous rejetons pendant le sommeil.
Ils se reproduisent à une vitesse vertigineuse car une femelle pond 20 à 80 oeufs qui deviennent adultes au bout de 3 mois.
0,25 gramme de squame peut nourrir plusieurs millions d'acariens pendant 3 mois. Un taux de 2 mg d'acariens par gramme de poussière peut sensibiliser une personne allergique, et 10 mg par gramme de poussière provoquer une crise d'asthme

Les manifestations provoquées par l'allergie aux acariens

Les acariens sont responsables de 50% des manifestations allergiques.

30 % des adultes ont une sensibilisation aux acariens .

Ce sont les débris d'acariens morts et leurs déjections qui provoquent des allergies.
Dans une chambre comportant 85% d'hygrométrie, les acariens mangent 5 fois plus et produisent 5 fois plus de déjections allergisantes.
Leur inhalation est responsable de manifestations respiratoires comme la rhinite ou l'asthme.
Leur contact avec la peau provoque l'eczéma encore appelé dermatite atopique.Les symptômes provoqués par les acariens provoquent un pic d'intensité à l'automne et se prolonge jusque pendant l'hiver car pendant ces périodes, les appartements sont moins aérés et plus chauffés.

Allergies croisées

Une personne allergique aux acariens peut développer des réactions allergiques en mangeant des crevettes ou des escargots ou en étant en contact avec des blattes.

Achetez un détecteur d'acariens cliquez ici

Conseils pour éviter les acariens

Faites un test par an  cliquez ici

Appellez un expert cliquez ici

Aérer la chambre tous les jours,matin et soir avant de se coucher
hiver comme été de 20 à 60 minutes chaque jour.
Changer les draps chaque semaine et les laver à la plus haute température possible qui correspond à 60 degrés.
Eliminer les radiateurs électriques soufflants.
Passer l'aspirateur deux à trois fois par semaine
Laver chaque mois au minimum les coussins, duvets, couvertures à la plus haute température possible. Ranger les vêtements dans unplacard.
Mettre les peluches une nuit par mois au congélateur enveloppé dans un sac plastique. Maintenir une température dans
la chambre de 18 à 19 degrés maximum et une humidité de 50 à 60 %.
Dépoussiérer les meubles
régulièrement avec un chiffon humide
Eviter les lits superposés : l'enfant dormant dans le lit du bas inhale davantage d'acariens provenant du lit supérieur.
Un sommier à lattes est recommandé dans la chambre de l'allergique.
0reillers et édredons seront choisis en matière synthétique afin d'éviter les plumes où risquent de se loger les acariens.
Utilisez une housse antib acariens, hermétiques aux acariens, enveloppant complètement le matelas .

L'aspirateur : une aspiration doit durer 30 à 40 minutes pures éliminées 20%
d'allergènes d'acariens. L'aspirateur doit être muni d'un filtre HEPA, haute
efficacité pour les particules aériennes) afin d'éviter de renvoyer les
acariens dans l'air.

Evitez les moquettes, tentures, rideaux...

Aspirateur et ménage

Passer l'aspirateur sur lessurfaces recouvertes de moquette une à deux fois par semaine, enbparticulier sous le lit
Eviter les sprays dépoussiérants et les détergents qui peuvent aggraver les manifestations allergiques
Dépoussiérer 1 à 2 fois par semaine fois avec un chiffon humide
L'aspiration ne doit pas rejeter les particules allergisantes dans la pièce.
L'aspirateur doit être muni d'un filtre HEPA, à haute efficacité pour les particules allergéniques, qui permet de rejeter moins d'acariens dans la pièce.
L'utilisation d'un double sac aspirateur peut être efficace.
Aérez la pièce après avoir passer l'aspirateur
Brosser et secouer les tapis à l'extérieur de la pièce
Nettoyer les carrelages,
parquet et meubles avec un chiffon humide ou une serpillière.
Plumeau interdit car les acariens sont dispersés dans la pièce

Traitement

Achetez un détecteur d'acariens cliquez ici

Appellez un expert cliquez ici

De nouvelles méthodes pour essayer de traiter l'allergie aux
acariens impliquent l'immunothérapie. Une innocuité et la tolérabilité d'essais
cliniques (phase IIa) ont été achevé avec des résultats positifs par Cytos
Biotechnology utilisant une immunothérapie (CYT003-QbG10) pour le traitement des acariens par allergies déclenchées4. La société biopharmaceutique française Stallergenes développe, via le programme Stalair, des traitements de désensibilisation sublinguale de l'allergie aux acariens. Le comprimé d'immunothérapie « Actair » a démontré son efficacité après 4 mois de traitement et la persistance de son effet thérapeutique après seulement un an de traitement. Stallergenes est en train de préparer le dépôt de la LDN en
Allemagne. Une étude pédiatrique de phase III a été lancée.

La  meilleure forme de traitement pour les allergies aux acariens est d'éviter les acariens et leurs allergènes combiné à des médicaments comme les anti-histaminiques, corticoïdes ou Salbutamol.

Traitement symptomatique et prévention

Le Salbutamol et le Sérétide traitent l'asthme.

La plupart des traitements s'appuient sur l'atténuation des
symptômes, notamment avec des anti-histaminiques, des corticoïdes ou le
Salbutamol. Les médicaments les plus couramment prescrits pour traiter l'asthme
incluent le Ventolin et le Sérétide. Des collyres comme le Cromedil
(cromoglicate de sodium) et Zalerg soulagent les symptômes de la conjonctivite allergique.

L'environnement de la literie est optimal pour la plupart
des acariens, et des études comparatives ont montré que la densité des acariens
dans les matelas est en moyenne plus grande de 2500 par gramme de poussière. Le nettoyage des lits avec la plupart des aspirateurs ne supprime pas les acariens allergènes, mais accroît plutôt leur volatilité et les disperse. Certaines literies en polyéthylène sont bénéfiques, car elles rendent l'environnement difficile pour les acariens. La literie doit aussi être perméable à l'air et être capable de résister à des lavages fréquents. Un plan de réduction des allergènes a été reconnu comme étant une partie essentielle de la gestion dessymptômes de l'asthme. Et par conséquent tous les aspects du milieu familial doivent être envisagés (passer l'aspirateur, l'utilisation des purificateurs d'air, etc.) La crasse et les particules de peau morte ne peuvent pas pénétrer dans les lits à eau, qui peuvent être périodiquement nettoyés avec un chiffon et du produit pour vinyle. La couverture du matelas peut être régulièrement lavée. De plus, les acariens affectionnant les tissus d'origine animale, la laine et les plumes doivent être proscrits 3.

Achetez un détecteur d'acariens cliquez ici

Appellez un expert cliquez ici

 

autre

Comment savoir si vous êtes à l’abri de l’asthme dans votre foyer ?

De la cave au grenier, quelques mesures de prévention vous permettront de limiter les manifestations allergiques et les crises.

  • Attention aux blattes et aux souris
  • Ces insectes qui apprécient la nuit, la chaleur et l’humidité sont responsables d’un nombre croissant d’allergies respiratoires dont les principales manifestations sont des rhinites et des crises d’asthme. Découvrez comment éviter la compagnie de ces parasites.
  • Animaux domestiques : que faire face aux allergies ?
  • Près de 2,5 % de la population présente une allergie aux animaux domestiques. Les chats sont les animaux les plus souvent en cause. Mais les coupables peuvent être nombreux : chiens, lapins, cochons d’Inde, rats, oiseaux, animaux de ferme et même nourriture pour poissons…
  • Contrairement aux idées reçues, bébés et compagnons à quatre pattes font bon ménage. Selon une étude américaine, les enfants élevés au contact de chiens ou de chats auraient beaucoup moins de risques d’être victimes d’allergies en grandissant.
  • Lutter à la maison contre le tabagisme passif et les allergènes domestiques pourrait réellement changer la vie de votre enfant asthmatique. Grâce
  • à des conseils spécifiques, il est possible de réduire le nombre de crises ainsi que leur intensité… En France, des conseillers médicaux en environnement peuvent vous aider. Zoom sur ces professionnels de santé avec le Pr. Deblay, pneumologue au centre hospitalier de Strasbourg.
  • Pour une maison saine et une famille en pleine santé !
  • On ne le répétera jamais assez : les allergènes et les polluants de l’habitat sont nombreux et néfastes pour notre santé respiratoire. Pour que ce message soit clair et efficace, l’Association Asthme et allergies propose deux nouveaux outils d’informations.
  • Asthme de l’enfant : l’ennemi dans la maison
  • L’isolation croissante des bâtiments peut faciliter l’apparition d’humidité dans les habitations. Selon une étude finlandaise, les moisissures qui en découlent pourrait contribuer au développement d’un asthme chez les enfant.

Appellez un expert cliquez ici

Faites un test par an  cliquez ici