Vous êtes ici : Accueil Maison / maisons / maison de la santé / aluminium

maison de la sécurité


maison de l'énergie


maison du bien-être


maison de la géobiologie

maison personnes agées


maison des malfaçons


maison de la santé


maison de la législation


maison des artisans


boutique

Boutique SanteMaison

aluminium


Les études médicales sont de plus en plus précises sur le rôle de l’aluminium comme facteur déclanchant (maladies auto-immunes) ou comme facteur accélérant le dégénérescence du système nerveux (Alzheimer).

Où trouve-t-on actuellement de l’aluminium?

  • Dans les produits cosmétiques: dentifrices (en particulier « Vademecum Homéophytol » vendu comme compatible avec l’homéopathie et dont le composant le plus important est l’aluminium hydroxide), certaines crèmes, déodorants anti-transpirants; la voie cutanée est une voie d’absorbtion importante.
  • Dans les médicaments (pansements gastriques anti-acide pour l’estomac, en particulier Rocgel 1250mg/cachet, Destoma
  • 800mg/cachet, Contracide 600mg/cachet, pas moins de 25 vaccins, dans certains produits de désensibilisation en cas d’allergie).
  • Dans les ustensiles de cuisine: casseroles, poêles, cocottes... Y cuire des aliments acides provoque une pollution des alliments par l’aluminium, risque également d’avaler l’aluminium en grattant les fonds de plats.
  • Dans les additifs alimentaires: anti-coagulants, raffermissants, levants, émulsifiants, colorants, acidifiants... Certains sont solubles et peuvent traverser la paroi intestinale: E520, E521, E522 et E541.
  • Dans les emballages alimentaires: cannettes de boissons dangereuses si la boisson est acide (jus de fruits, soda...), papier alu (éviter les cuissons au four de poisson en papillotes avec du jus de citron), dans les « tétrapack » qui parfois contiennent de l’alu au contact du liquide.
  • Dans l’eau de boisson: des produits de traitement des eaux contiennent de l’aluminium et parfois l’eau du robinet contient jusqu’à 200µg/L, limite autorisée. On peut vérifier auprès de sa commune le taux d’aluminium dans l’eau distribuée.

La trop grande absorption d’aluminium entraîne des fibralgies (douleurs musculaires, mal partout) et une fatigue chronique. Cela apparaît après 40 ans, mais de plus en plus de jeunes en souffrent. Cela peut aussi provoquer des myofasciites à macrophages, de la sclérose latérale amyotrophique, de la sclérose en plaques, de la polyartrite rhumatoïde, la maladie de Parkinson, la maladie d’Alzimer...