Vous êtes ici : Accueil Maison / maisons / maison de la sécurité / Chute dans la maison danger

maison de la sécurité


maison de l'énergie


maison du bien-être


maison de la géobiologie

maison personnes agées


maison des malfaçons


maison de la santé


maison de la législation


maison des artisans


boutique

Boutique SanteMaison

Chute dans la maison danger

Comment prévenir les chutes dans les escaliers

 

Les escaliers danger

Les escaliers qui se trouvent dans votre maison – ceux que vous montez et descendez chaque jour – peuvent être dangereux. Une grande proportion de Canadiens qui se rendent à l’hôpital après avoir fait une chute sur une marche ou dans un escalier situé dans leur maison étaient des personnes âgées (des hommes et des femmes de 65 ans ou plus). Les conséquences d’une chute peuvent être graves et de longue durée pour les personnes âgées.

 

La plupart des chutes qui se produisent dans les escaliers peuvent être évitées. La pierre angulaire de la prévention est la reconnaissance des risques posés par l’utilisation d’escaliers. Une planification judicieuse et des stratégies simples aideront les gens à prévenir les chutes de même que les blessures.

 

Dans votre maison, vous pouvez faire des chutes partout où il y a des escaliers, y compris l’escalier de l’entrée, l’escalier permettant d’accéder à un autre étage, les marches de la porte arrière ou les marches qui mènent à une autre pièce. Une chute se produisant dans une seule marche suffit pour causer des blessures graves.Quelles sont les causes des chutes?

 

Les professionnels qui étudient les causes des chutes dans les escaliers affirment que l’état de santé, l’état des lieux et le comportement sont des facteurs contributifs.

 

Les facteurs liés à l’état de santé comprennent les troubles de la vue, la fragilité, la somnolence, la perte d’équilibre et un mode de vie inactif.

 

Les facteurs liés à l’état des lieux incluent les lacunes au niveau de la conception, de la construction et de l’entretien des escaliers; la mauvaise conception ou l’absence de mains courantes; l’éclairage insuffisant et d’autres aspects comme la surface des marches.

 

Les facteurs liés au comportement englobent le manque de concentration, le fait de transporter un article dans l’escalier, des chaussures inadéquates, des escaliers non familiers (même si la plupart des chutes se produisent à la maison ou dans des endroits bien connus de la victime) et les décisions entourant la modification ou l’entretien de l’escalier et ses abords.Quelles sont les conséquences d’une chute dans un escalier?

 

Les chutes dans les escaliers posent un problème majeur sur le plan de la santé, de l’autonomie et de la confiance. Les conséquences physiques peuvent être graves, notamment la détérioration de tissus mous et la fracture d’os – particulièrement les hanches. Les autres conséquences sérieuses – surtout pour les personnes âgées – comprennent les effets psychologiques comme le fait d’avoir moins confiance et le sentiment d’insécurité qui en découle, ce qui aura pour effet de réduire encore plus le niveau de mobilité et d’activité. De nombreuses personnes ne se remettent jamais totalement d’une chute.Devriez-vous cesser d’utiliser les escaliers?

 

Pas nécessairement. Votre médecin est la personne la mieux placée pour établir si vous souffrez de problèmes de santé susceptibles de limiter vos déplacements dans les escaliers ou de vous empêcher de vous servir de ces derniers. Toutefois, vous devez toujours garder à l’esprit que les escaliers peuvent être dangereux. Vous devez aussi savoir comment minimiser les risques.

 

L’utilisation d’escaliers peut avoir des effets favorables sur la santé. Selon le programme « Escaliers vers la santé » de Santé Canada, l’utilisation de l’escalier contribue de façon importante aux 30 minutes d’activité physique dont nous avons tous besoin quotidiennement. Le fait de monter et de descendre les escaliers renforce les jambes et peut aider les personnes âgées à réduire les risques de blessures causées par les chutes.Comment résoudre les problèmes posés par les escaliers?Il y a plusieurs façons de réduire les risques de blessures dans les escaliers liés à l’état de santé, à l’état des lieux et au comportement.Consultez un ergothérapeute si vous pensez avoir des problèmes liés à votre état de santé comme de la difficulté à monter ou à descendre les escaliers. Ce professionnel vous conseillera sur les meilleures façons de modifier votre logement, votre comportement ou les deux en fonction de vos besoins. Adressez-vous à votre médecin de famille si vous continuez à éprouver des problèmes par la suite.Voici trois options à envisager si des problèmes de santé vous gênent lorsque vous empruntez un escalier :    Poser un ascenseur ou un monte-escalier (consultez le feuillet d’information Une habitation accessible dès la conception – élévateurs et ascenseurs résidentiels, de la série « Votre maison » publiée par la SCHL).    Aménager une chambre, une salle de bains et une buanderie au rez-de-chaussée (si ce n’est déjà fait) pour que vous puissiez vaquer à toutes vos activités quotidiennes sans utiliser d’escalier.    Emménager dans une maison de plain-pied ou un appartement.

 

En ce qui concerne les facteurs liés à l’état des lieux et au comportement, il existe plusieurs façons de rendre les escaliers de votre maison plus sécuritaires. Les tableaux 1 et 2 ci-après suggèrent des modifications qui vous aideront à accroître votre sécurité. Il s’agit de rendre l’escalier aussi sûr que possible (en modifiant ses abords) et de modifier la façon dont vous utilisez cet escalier (en changeant votre comportement). Discutez de ces idées avec les membres de votre famille, et vos dispensateurs de soins de santé, et arrêtez votre choix sur celles qui conviennent le mieux à votre maison, à votre budget ainsi qu’à votre mode de vie.

 

Salle de bain

La salle de bain est un des lieux où les chutes sont les plus fréquentes. Les conséquences peuvent être très graves et à l'origine de nombreux décès. L'adaptation de cette pièce par quelques équipements et l'adoption de nouveaux comportements limiteront les risques de chutes.

Quelques statistiques

Les chutes sont la deuxième cause de décès accidentels ou de décès par traumatisme involontaire dans le monde.

Au-delà de 65 ans, une personne sur trois est victime d'une chute par an, soit plus de 2 millions de personnes. Les chutes des seniors constituent la première cause de décès par accident de la vie courante, en particulier chez les 75 ans et plus. Chaque année, 450.000 seniors font une chute nécessitant l'intervention de services d'urgences.

81 %des chutes de personnes âgées se produisentà domiciledont46 % dans la salle de bain. (Source : OMS, Invs-Inpes - Ministère de la santé)

Quelles sont les causes de chutes et les situations à risque ?

L'état de santé

Avec l'âge, le corps n'est plus aussi alerte et certains dysfonctionnements physiologiques sont à surveiller pour éviter les chutes. Les causes sont multiples et ont différentes origines : la vue, la motricit

  1. Motricité

    Ensemble des fonctions qui assurent le mouvement du corps et sa coordination

    Arthrose

    Appelée aussi arthropathie chronique dégénérative, il s'agit d'une maladie des articulations caractérisée par l'usure du cartilage. L'excroissance osseuse qui se forme suite à la disparition des tissus cartilagineux réduit la mobilité de la personne atteinte d'arthrose.

    Ostéoporose

    Maladie causée par une diminution de la masse osseuse responsable d'une grande fragilité des os.

    , la maladie ou la prise de certains médicament (notamment les antidépresseurs, les anxiolytiques, les sédatifs, certains antidouleurs...).et l'équilibre, la coordination, la perception sensorielle, la force musculaire, l'arthroseou lostéoporose
  2. Il est donc primordial de consulter votre médecin en cas de doute et de faire des bilans réguliers pour mettre toutes les chances de votre côté. Vérifier tous ces points et mettre en place des thérapeutiques (si besoin) élimineront déjà beaucoup de causes de chute.
  3. Les comportements dangereux
  4. Même si l'on se sent toujours jeune, certains comportements sont à éviter. Les conseils de prudence ne sont d'ailleurs pas réservés qu'aux personnes âgées ou aux personnes à mobilité réduite. Nous pouvons tous être victime d'une chute dont les conséquences peuvent être très lourdes.
  5. Ainsi, soyez vigilant au choix de vos chaussures (bon maintien des pieds), pensez à vos lunettes, ne montez pas sur un escabeau en chausson et surtout prenez le temps de faire les choses calmement (la précipitation est souvent facteur de risque).
  6. Lunettes
  7. Matériel permettant le transport de l'oxygène de l’appareil d'oxygénothérapie jusqu'au nez du malade. Le conduit relié à la machine se divise en deux tuyaux que le patient fait passer derrière chaque oreille et sous le nez, où deux embouts d'un centimètre de long pénètrent dans les narines du patient.
  8. Une chute risquerait d'une part de vous blesser, mais aussi de vous faire perdre confiance en vous ; et la peur est aussi un facteur de chute.
  9. Les lieux

Les chutes surviennent le plus souvent au domicile où il suffit pourtant de quelques aménagements pour mettre de côté tout danger. La salle de bain est une pièce à risque où la mise en place d'équipements adaptés est indispensable. Il s'agit d'une pièce où le sol est souvent humide et glissant. L'accès à la douche et à la baignoire est souvent difficile et la position debout fatigante voire impossible à tenir. Comment équiper sa salle de bain pour éviter les chutes ? Les glissades sont les premières causes de chute dans la salle de bain. Il est essentiel de sécuriser l'accès à la douche et à la baignoire. La première chose à faire est d'yplacer des antidérapants. Ces tapis antidérapants sont économiques et utiles pour toute la famille. Il peut être nécessaire aussi de sécuriser les abords de la douche ou de la baignoire. Il existe des bandes antidérapantes autocollantes à poser au sol, des carreaux adhésifs agrippant ou des sprays antidérapants. Les barres d'appui sont indispensables pour vous aider à rentrer dans la baignoire, vous tenir dans la douche ou vous relever des toilettes. Il en existe de différentes formes, tailles et coloris pour répondre à vos besoins et se fondre le mieux possible dans votre intérieur. Il en existe deux types : les barres fixes ou les barres à ventouses. Les barres fixes nécessitent d'être posées par un bon bricoleur ou un artisan, tandis que les barres à ventouses peuvent s'installer partout et sont amovibles. Selon vos besoins, vous pourrez utiliser : - une barre droite : pour l'entrée et la sortie de la baignoire, - une barre coudée : pour se relever de la baignoire ou des WC, cette barre est aussi adaptable dans une douche, - une barre rabattable : pour se relever des toilettes par exemple, - une poignée de bain : pour entrer et sortir de la baignoire. Afin de retrouver sécurité et plaisir de prendre une douche, pensez à y installer un siège. Les pertes d'équilibre y sont fréquentes et prendre sa douche assise limitera les risques de chute. Il existe différents modèles et différentes sortes. Nous vous recommandons de poser un siège de douche rabattable avec pieds : ils ont l'avantage de gagner de la place et d'être plus stables. Entrer dans la baignoire peut s'avérer périlleux. Les marchepieds peuvent vous assurer davantage de sécurité. Munis de pieds antidérapants, ils permettent de réduire la marche à franchir pour entrer dans la baignoire. Certains modèles possèdent une poignée de bain pour compléter l'aide apportée par la marche. Pour continuer de prendre des bains tout en évitant les chutes, pensez à la planche de bain qui se pose sur les rebords de la baignoire pour vous permettre d'entrer et de sortir de la baignoire sans trop d'efforts. Il existe aussi des tabourets de bain avec pieds à ventouses qui se posent dans le fond de la baignoire ou des sièges de bain suspendus à poser sur les rebords de la baignoire. Si vous avez beaucoup de difficultés pour descendre et remonter de la baignoire, deux autres possibilités s'offrent encore à vous. Les sièges pivotants : vous vous asseyez dessus et ils pivotent au-dessus de la baignoire. Une autre alternative : les élévateurs de bain électriques . Ils sont faciles à utiliser et demandent un minimum de force pour vous installer dessus, descendre dans la baignoire et en remonter. Enfin, pour éviter les sols glissants, pensez à utiliser des pare-douches. Même si vous avez une douche à l'italienne ou de plain-pied, il convient d'arrêter les écoulements d'eau dans le reste de la salle de bain. Nous déconseillons les simples rideaux de douche qui laissent couler l'eau. Nous vous recommandons plutôt les pare-douches. Ils peuvent être fixes avec des systèmes d'ouverture en accordéon, en deux parties…Il existe aussi des modèles de pare-douche amovibles et transportables.

Liens : - Site d'information et de conseil sur les chutes des personnes âgées : http://www.protec-chute.com/accueil/ - Site de l'INPES (Institut National de Prévention et d'Education pour la Santé) : Comment aménager sa maison pour éviter les chutes ? http://www.inpes.sante.fr/CFESBases/catalogue/pdf/532.pdf