Vous êtes ici : Accueil Maison / maisons / maison de la sécurité / gaz

maison de la sécurité


maison de l'énergie


maison du bien-être


maison de la géobiologie

maison personnes agées


maison des malfaçons


maison de la santé


maison de la législation


maison des artisans


boutique

Boutique SanteMaison

gaz


Détecteur de CO cliquez ici

Détecteur de gaz cliquez ici

Appeller un expert cliquez ici

Urgence Sécurité Gaz : 0 800 47 33 33*

Explosion

  • Selon Gaz de France 98% des accidents liés au gaz (explosions, fuites, ...) ont pour cause la vétusté des installations, l'absence d'entretien des appareils et le comportement imprudents.Les situations à risques sont :
  • L'enfant qui joue et manipule les boutons de le cuisinière , le gaz peut rapidement envahir la pièce ou le four de la cuisinière : le risque d'explosion est important.

  • Le tuyau souple qu'on a oublié de changer ou qui détérioré lors de manipulation la gazinière : le risque d'explosion est là aussi important et le risque d'incendie également.Il est donc important de ne jamais laisser un enfant seul sans surveillance (et surtout dans la cuisine) ; à vous de bien lui apprendre les dangers et les risques qui peuvent survenir chez vous. Aussi faites contrôler votre installation (de chauffage, chauffe-eau, gazinière,...) au minimum une fois par an et si possible par un professionnel et n'oubliez pas de changer le tuyau souple de votre bouteille de gaz , il peut se fissurer et provoquer une fuite (la date de péremption est marquée sur le tuyau) et donc une explosion au gaz.

  • Une bouteille de gaz ouverte réduit considérablement le risque d'explosion lors d'un incendie, le gaz s'échappera et alimentera le feu mais si la température n'est pas extrême alors il n'y aura pas d'explosion.  Par contre une bouteille de gaz fermée devient alors une vraie bombe lors d'un incendie. La chaleur étant, le gaz monte en pression à l'intérieure de la bouteille et ne peut s'évacuer jusqu'à ce que  la bouteille cède fragilisée par la chaleur : c'est l'explosion.

Ventilation

  • La ventilation des logements répond à une réglementation précise en fonction de son année de construction. Elle est nécessaire pour des questions d’hygiène, de sécurité et de préservation des locaux.
  • L’arrêté du 27 avril 2009, modifiant l’arrêté du 2 août 1977 relatif aux installations de gaz dans les logements,  décrit  l’aménagement des locaux où fonctionnent les appareils à gaz et notamment le type de ventilation requis en fonction du type d’appareil installé.
  • Les appareils étanches peuvent être installés dans n’importe quel local indépendamment de son volume et de sa ventilation.
  • Les appareils non étanches nécessitent une ventilation adaptée en fonction de l’âge de construction du logement et des ventilations éventuellement existantes, précisée dans l’arrêté du 27 avril 2009.
  • Il est important dans un logement existant de ne pas obstruer les entrées et sorties d’air existantes et , en cas de remplacement des fenêtres  ou de travaux d’isolation, de recréer  une ventilation adaptée. Les professionnels du gaz sauront vous renseigner.

MONOXYDE DE CARBONNE

  • Le monoxyde de carbone est un gaz mortel incolore et inodore, il est donc particulièrement difficile à détecter.
  • Le monoxyde de carbone est produit notamment par le fonctionnement d’appareils ménagers ou les gaz de combustion d’une cheminée ou d’appareils de chauffage. Ne bouchez pas les bouches d’aération de votre logement, respectez les conseils d’utilisation de vos appareils, faites contrôler régulièrement vos installations par des professionnels, aérez régulièrement. Si le monoxyde de carbone est difficile à détecter les signes d’une intoxication doivent vous alerter. Prenez-les au sérieux, chaque année plus de 300 personnes meurent intoxiquées au monoxyde de carbone.
  • Les symptômes d’une intoxication au monoxyde de carbone :Maux de têteEpuisementVertigesNauséesPertes de conscience La conduite à tenir en cas d’intoxication au monoxyde de carbone
  • Ouvrez les fenêtres et aérez, quittez les lieux, appelez les pompiers ou le SAMU.